Offre spéciale : Jusqu'à 160€ de remise immédiate dès 99€ d'achats avec le code REDUC19
Voir les conditions
Offre spéciale : Jusqu'à 160€ de remise sur tout avec le code REDUC19
Voir les conditions
+
logo-marque-la-cerise-sur-le-gateau-anne-huber-2
ambiance-2019-linge-lit-la-cerise-sur-le-gateau
ambiance-2019-linge-lit-gris-la-cerise-sur-le-gateau
ambiance-2019-nappe-linge-table-la-cerise-sur-le-gateau
ambiance-2019-trousse-toilette-la-cerise-sur-le-gateau
ambiance-2019-sac-la-cerise-sur-le-gateau

« La "love cerise story" de la chambre d'enfant. »

Anne Hubert crée La Cerise sur le Gâteau en 2007, une marque de linge de maison néo-traditionnelle pour les petits et les grands.
Originaire d'Agon-Countainville en Normandie, Anne aime depuis son enfance customiser tout ce qui lui tombe sous la main. Animée par cette passion du design, cette dernière quitte son village natal pour faire des études en Arts Appliqués à Paris. Dès 1996, elle devient styliste pour la presse et les marques de déco. Son temps libre, elle le passe à sérigraphier des motifs décalés sur des objets textiles, dans son studio parisien ; qui devient un véritable atelier de création. Ses produits plaisent, elle décide donc de lancer La Cerise sur le Gâteau !
« La cerise sur le gâteau » est une traduction de l'expression anglaise « the cherry on the cake », une délicieuse métaphore où une jolie cerise écarlate trône sur un gâteau, apportant la touche finale de déco à ce dernier. Dans la vie de tous les jours, c'est ce que la marque de linge de maison souhaite apporter à votre intérieur : le petit détail qui va finir votre déco en beauté. Aujourd'hui, Anne a quitté son studio parisien pour l'Alsace, où elle continue de s'adonner à sa passion, à l'aide de sa petite famille de travail.
Et c'est dans une ancienne manufacture réhabilitée, dans un cadre de travail de rêve, que La Cerise sur le Gâteau crée de nouveaux objets, en s'inspirant des contes pour enfant, des polaroïds vieillis par le temps ou même des gribouillis que l'on fait en téléphonant. Les collections La Cerise sur le Gâteau mélangent des couleurs fluo, des tons romantiques et girly, sur des lignes intemporelles, et tout cela avec une touche d'humour. L'attention apportée aux gammes est tout particulièrement soignée.
Les matériaux sont soigneusement sélectionnés pour leur qualité : coton, lin, toile de Jouy, toile à matelas ou encore tissu Liberty. Les produits sont conçus en France et fabriqués au Portugal dans la région de Porto, dans le respect des personnes. Ils bénéficient du label Oeko-tex, garantissant l'absence de produits chimiques dans les teintures, donc sans danger pour la santé ! Les collections La Cerise sur le Gateau sont vendues à travers le monde : en Europe, en Australie, au Japon etc. Et tout particulièrement au Japon, la marque connaît un fort succès. Les galeries exposent ses créations : coussins, taies d'oreiller, nappes et serviettes, toutes aussi colorées et gourmandes les unes que les autres.
Découvrez notre charmante sélection de paniers de rangement, housses de couette, coussins, gigoteuse, taie d'oreiller et doudou. Et entrez dans la love cerise story !

Les univers
  • Bébé
  • Enfant
  • Adulte
Les catégories
  • Rangement
  • Déco
  • Textile
  • Cadeau
  • Promenade
Les produits
La Cerise sur le gateau en images
Rencontre
rencontre-2-la-cerise-sur-le-gateau-anne-hubert

Présentez-vous en quelques mots. Quel est votre parcours ?

Je suis Anne Hubert, fondatrice de la marque La Cerise sur le Gâteau. J'ai commencé avec une formation de designer textile, puis j'ai fait mes armes en travaillant pour différentes marques de textile. A un moment donné, l'envie de créer ma propre marque s'est renforcée, donnant lieu à la naissance de La Cerise sur le Gâteau, il y a 12 ans de çà. Cette marque était d'abord très personnelle, j'ai commencé avec beaucoup de motifs et toujours de la couleur !

Qu'est-ce qui vous a poussé à mettre en avant cette marque personnelle sur le marché ?

Au départ, je confectionnais des produits que je ne trouvais pas, pour moi. Puis je me suis rendue compte que ça plaisait à des amis, autour de moi. Alors, pourquoi ne pas en faire une marque ? La Cerise sur le Gâteau est née au désir et à l'intuition, rien de très rationnel ! C'est avant tout l'intérêt des autres pour les produits et la marque qui m'a énormément motivé pendant toutes ces années. C'est ce qui m'a donné l'envie de continuer et de développer cette marque, qui vend aujourd'hui beaucoup en France mais également à l'international.

Au début de La Cerise, quels étaient les produits qui vous ont fait connaitre ?

L'idée de départ était d'utiliser des produits emblématiques du textile français, des produits traditionnels comme le torchon de grand-mère, la housse de couette, les coussins esquissés dans la toile à matelas… L'objectif était de leur donner une deuxième vie en les réactualisant.
Je suis très attachée à la qualité des produits, et je trouve qu'on a une vraie qualité de produits, sur des torchons qui durent longtemps. L'idée, c'était de renouveler cette gamme de produits. Pour cette raison, on a toujours fait produire à proximité, au Portugal, avec une vraie charte de qualité. On part vraiment du fil, on fait tisser nos tissus, on les fait teindre, imprimer, broder au Portugal. On est très attachés à la qualité et au mode de production, en travaillant avec des gens qui ont un vrai savoir-faire textile.
La qualité et la couleur au départ, c'est notre moteur. C'est l'idée de base qui nous a portée pendant des années, et que l'on a maintenue au fur et à mesure des nouvelles collections que l'on a développées.
On a commencé avec le linge de maison, les coussins et maintenant on s'est beaucoup développé dans la partie accessoires. Ce sont des gammes que l'on a rajoutées par la suite, qui fonctionnent très bien, elles ont été comme une sorte de suite logique, puisqu'on est passé du textile dans la maison au textile plus comme accessoire de mode.

Pouvez-vous présenter La Cerise en quelques mots ?

C'est une marque de linge de maison et d'accessoires, très attachée à la qualité. On a une vraie éthique de travail dans le sens où on fait tout produire au Portugal, on travaille avec des fournisseurs exclusivement certifiés Oeko-Tex. Oeko-Tex, c'est un label qui certifie la qualité humano-écologique des produits et de la manière de produire.

Les couleurs semblent très importantes et mises en avant dans vos collections, comment les choisissez-vous et d'où viennent-elles ?

Ce sont des envies, je collecte des couleurs qui me plaisent : des bouts de tissus, des bouts de laine, des vêtements... J'ai une sorte de banque de données pour les couleurs ! Il y en a certaines que j'ai dans la tête et que j'ai un peu du mal à traduire, donc je vais chercher cette couleur. Je ne vais pas le faire avec des Pantone, j'ai besoin d'avoir de la matière.
Et au moment des collections, je le sais toujours plus ou moins à l'avance, j'ai des envies qui sont un peu floues et qui se précisent au moment où l'on doit travailler sur les collections. Je sais que je vais avoir envie d'un certain type de couleurs, et je vais aller chercher dans ma banque de données, et si je ne la trouve pas je vais carrément aller faire du shopping jusqu'à ce que je trouve la couleur que je cherche. Je la trouve parfois sur un vêtement chez moi, ça peut être n'importe quoi en fait ! Après j'ai cette couleur en tête et je vais tout balayer partout et je vais finir par la trouver. Et l'intérêt après c'est de mixer les couleurs ensemble, de les associer.
Je me suis toujours amusée à donner des noms aux couleurs de choses qui se mangent, pour en faire quelque chose de gourmand. Bon, on a déjà La Cerise sur le Gâteau comme nom, et toutes les couleurs ont toujours un nom de quelque chose qui peut se manger. Et j'aime bien cette idée de gourmandise. La couleur, le côté frais et gourmand c'est l'identité de La Cerise.

Vous utilisez de plus en plus de coton issu de l'agriculture biologique dans vos textiles, pourquoi ce changement ?

Ça fait vraiment parti de notre éthique. Tout le linge de lit est maintenant en tissu organique. C'est une volonté que j'avais depuis le début, la problématique c'est qu'il faut des très grandes quantités de production pour pouvoir utiliser du tissu bio et obtenir des prix qui restent acceptables. C'est une vraie volonté par rapport à l'éthique et à la démarche qu'on a depuis le début : on a toujours travaillé avec des fournisseurs Oeko-Tex, on a toujours fait très attention à notre manière de produire. Donc le bio est une suite logique qu'on ne pouvait pas forcément faire au départ pour pleins de raisons, et qu'on peut réaliser aujourd'hui. On commence avec le linge de lit et le but du jeu est d'agrandir les familles de tissu organique en espérant pouvoir le faire sur la totalité des tissus.

Vous avez déjà créé des produits pour enfant et bébé par le passé, est-ce que c'est quelque chose que vous voudriez recommencer ?

Je ne sais pas pour le moment. Enfant, ado pourquoi pas mais bébé je ne suis pas forcément sûre. Bébé, il faut vraiment avoir une gamme très complète et je trouve qu'il y a déjà beaucoup de monde sur le marché. Mais c'est un questionnement qui est là depuis un moment. Je me suis d'abord concentrée sur le développement de toute cette partie accessoires, le linge de lit et l'élargissement de la gamme pour le moment, alors ce n'est pas complètement d'actualité aujourd'hui.
Mais ce qui est paradoxal avec La Cerise, c'est que je n'ai pas de produits spécifiques enfant mais je vends beaucoup à des boutiques d'enfant. Par le biais de la couleur et même sur des types de produits : nos petites pochettes, les trousses de toilettes, les sacs Weekend peuvent servir de sac à langer, le linge de lit disponible pour des lits une personne. Donc je ne suis pas vraiment dans le bébé mais dans l'enfant, je rentre très facilement dans des boutiques spécifiques.
Il y a beaucoup de mamans qui nous achètent des produits, des sacs avec des anses en cuir qu'on peut accrocher aux poussettes. Je n'ai pas envie d'avoir des produits spécifiques pour enfant ou bébé. Mais quand je fais les collections je pense vraiment à la famille, je le pense pour le global, et souvent ça correspond plutôt bien aux mamans. Les mamans trouvent des choses pour elles ou pour leur enfant, et tout ça aussi à travers la couleur.

D'où vient cette identité très marquée de La Cerise ?

L'identité on a toujours essayé de l'avoir. Comme La Cerise était déjà quelque chose d'assez personnel, tout de suite intrinsèquement c'est devenu une marque identitaire. Et au fur et à mesure qu'on la développe, elle garde toujours cette même identité de départ. Depuis le début, on a eu une communauté forte, qui nous suit, qui est vraiment présente et avec qui on a un vrai échange.

Avez-vous des projets futurs ?

Oui, on a toujours pleins de projets ! On est en train de développer de nouveaux types de produits, mais je ne peux pas trop vous en dire plus pour le moment. Rien n'est encore abouti.

Quelle est la déco que l'on trouve chez vous ?

Je vis avec ma famille dans un loft, c'est une ancienne usine qui a été réhabilitée. C'est à la fois de l'espace et de la lumière, qui sont deux choses très importantes pour moi. Et j'ai voulu ramener beaucoup de matière parce que dans un loft il y a quand même un côté assez industriel qui plait beaucoup, mais l'idée c'est toujours de réchauffer le tout. Pour le coup, le textile est très important, parce que c'est une bonne manière de réchauffer un intérieur, une déco.

Où trouvez-vous votre inspiration ?

Cela fait partie du quotidien, ce sont des envies et des rencontres. Par exemple, pour les chaussettes Yvettes que l'on vient de faire, c'est le résultat d'une rencontre de quelqu'un que je trouve assez extraordinaire, qui produit et tricote en France. J'ai trouvé ça hyper intéressant et en plus ça fait longtemps que j'avais envie de faire des chaussettes. Et c'est la rencontre qui a provoqué le fait que l'on a créé les chaussettes. Donc il y a toujours une dimensions d'intuition, de rencontre ou d'envie. Ce sont ces trois facteurs qui font que ça déclenche des nouveaux produits par exemple.

Comment décririez-vous Filedanstachambre ?

Ça fait très longtemps que les produits La Cerise sont vendus sur Filedanstachambre, quasiment depuis le début en fait. Je trouve qu'il y a une histoire assez commune entre Filedanstachambre et La Cerise, en tout cas avec nos gammes de produits historiques. Filedanstachambre est plus spécialisé dans l'enfant, la chambre d'enfant, et ça nous parle puisqu'on fait du linge de lit depuis le début, c'est plutôt sur ce type de produits qu'on a cette histoire commune depuis longtemps. Cette collaboration fonctionne bien, je trouve, puisqu'il y a un univers enfant où la couleur est importante, je pense qu'on a une identité assez commune. En tout cas ça me parait cohérent par rapport à l'univers de Filedanstachambre et notre univers.

Vidéos
Le tout en images : conseils,
interviews, événements...
encart-videos
Dans les coulisses Découvrez leurs ateliers de production à Porto.
La Cerise x Mamie Boude Découvrez le making-of de cette collaboration exclusive.