bp-etranger-reduc18-enfantbp-resp-etranger-reduc18-enfant
logo
salon-adulte-design-harto
chambre-2-adulte-design-harto
bureau-adulte-design-harto
chambre-adulte-design-harto
maison-adulte-design-harto

« Le mobilier astucieux pour des intérieurs joyeux et hauts en couleurs. »

Hartô est une maison d'édition française haut de gamme basée à Paris, et possédant son propre studio de création. Quand Hartô fut créée, en 2010, son fondateur Alexandre Mulliez vendait du meuble exclusivement sur Internet, touchant un peu à l'édition. Ce dernier souhaita néanmoins apporter un souffle nouveau à son entreprise, en devenant également un studio de création. Amandine Merle rejoint donc l'aventure en 2012. Les co-fondateurs firent appel à de jeunes talents du design pour la direction artistique : Pauline Gilain, Pierre-François Dubois et Julien Phedyaeff. Et après de longs mois de préparation, le nouveau Hartô vit le jour en 2013, une marque avec une identité forte basée sur trois axes : la création, la fabrication et la commercialisation.Plus tard, des designers de renom talentueux, avec plus d'expérience, tels que Guillaume Delvigne, Benjamin Graindorge et Florence Watine rejoignirent l'entreprise. C'est donc une équipe dynamique et pleine de créativité qui compose aujourd'hui Harto.
Sans aucun doute, enfants, ados et adultes seront conquis par cette jeune maison d'édition talentueuse. Cette dernière met son cœur à l'ouvrage pour créer de beaux meubles et objets de décoration à l'esprit vintage et rétro. Chaque pièce doit apporter le « petit truc en plus » qui vous facilitera la vie au quotidien. Tout comme le Secrétaire Mural Gaston et sa tablette rabattable, ou encore le Bureau Honoré et son pupitre mobile.
Le mobilier Hartô est fabriqué en France ou en Europe, à partir de matériaux de qualité. Le bois (MDF, chêne ou tilleul) provient de forêts éco-gérées. Les vernis et laques utilisés sont naturels, et exempts de produits toxiques. Retrouvez également dans le mobilier Hartô des matériaux tels que du cuir, de la laine de Nouvelle-Zélande extrêmement qualitative, ou encore du laiton et de l'acier. Hartô ce sont aussi de jolis tons acidulés ou pastels, tels que du bleu d'eau, du bleu pastel, du bleu marine, du bleu pétrole, du vert pastel, de l'anthracite, du corail, du jaune citron, du sorbet fraise, du rouge, ou des teintes plus sobres telles que du blanc, du noir, du gris clair ou du gris ardoise. Il y en a vraiment pour tous les goûts !
Hartô ce sont donc des pièces esthétiques, astucieuses, colorées, adaptables, fonctionnelles et surtout uniques ! Craquez pour notre sélection de secrétaires, bibliothèques, bureaux, rangements, étagère, chaise, tabouret ou tapis. Vous ne serez pas déçu par ce voyage joyeux et haut en couleurs !

Les univers
  • Bébé
  • Enfant
  • Adulte
Les catégories
  • Rangement
  • Bureau
  • Chaise
  • Lampe
  • Tapis
Les produits
Harto en images
Rencontre
Rencontre avec Mathieu GALARD, directeur artistique de la marque Hartô.

Présentez-vous en quelques mots. Quel est votre parcours ?

Je m'appelle Mathieu Galard, j'ai 35 ans, et je suis directeur artistique chez Hartô. A l'origine, je suis designer automobile, et j'ai exercé ce métier jusqu'en 2010.
Après avoir été lauréat du VIA (Valorisation de l'Innovation dans l'Ameublement), grâce à la création d'une table originale en béton, j'ai découvert le monde du mobilier. J'ai alors eu l'opportunité de rejoindre l'équipe des magasins FLEUX à Paris, afin de reprendre la maison d'édition ENO. J'y ai exercé le même métier de développeur produit et directeur artistique.
Cinq ans plus tard, Amandine Merle, la Directrice Générale de Hartô cherchait quelqu'un pour reprendre la fonction de directeur artistique, et m'a demandé de la rejoindre.

Qu'est-ce qui vous a poussé à rejoindre Hartô ?

En 2013, cela faisait un an et demi que la marque était créée et il y avait déjà une excellente base. En effet, il y avait déjà un bureau, qui fonctionnait très bien en presse ainsi qu'auprès des revendeurs. Hartô avait surtout plu aux revendeurs de mobilier enfant.
Hartô étant connoté assez enfantin, j'ai eu le projet de développer la marque d'une façon un peu plus globale, de garder cet esprit coloré tout en diversifiant les produits afin d'orienter la marque vers une cible plus âgée.

Lire l'intégralité de l'interview

Quelle est l'histoire d'Hartô ?

Hartô fut créé en septembre 2013. La marque fut réellement propulsée grâce à sa participation à un premier salon en janvier 2014.
Hartô était à l'origine un site de vente en ligne de produits d'ameublement divers et variés. Puis avec la reprise de la marque par Amandine Merle, la volonté de revenir vers un mode d'éditeur classique s'est manifestée. C'est pourquoi elle a créé une ligne directrice assez différente. Celle-ci a pour mots d'ordre la générosité et la gaieté.
Au début de l'année 2016 (qui a été une année charnière), nous avons investi dans un nouveau showroom, « l'Appartement Hartô », en plein cœur de Paris. Enfin, en Printemps 2016, nous participons pour la première fois à un salon mondial de l'immobilier, à Milan. Hartô se concrétise.

Hartô en deux mots ?

Tout d'abord la générosité. C'est vraiment le mot clé : nous sommes généreux dans la forme, la couleur, et le design. En plus d'être des pièces sympathiques, les courbes des meubles sont généreuses, comme le bois, les matériaux et le dessin…
Ensuite, la simplicité : c'est un meuble à vivre, pratique, simple qu'on n'a pas peur d'utiliser et qui va vraiment vivre avec les personnes. Le meuble va vieillir, va grandir, va exister au sein de la famille : ce n'est pas grave si, par exemple, un enfant dessine sur la table basse Hartô ! Elle n'aura que plus de vécu. Nous faisons un meuble sans prise de tête !

Qu'apportent vos produits dans une chambre d'enfant ?

Une différenciation, car nous ne sommes pas dans un produit standardisé. Moi aussi, j'ai un enfant de 3 ans. Les premiers choix des parents sont de se tourner vers des meubles plus standardisés. Pour une chambre d'enfant, le meuble Hartô ce n'est pas forcément un meuble enfantin. Nous sommes effectivement dans du mobilier pour les 8-9-10 ans : premier bureau, le premier fauteuil dans la chambre, ou premier tapis… L'univers du bureau pourra vraiment correspondre autant aux enfants qu'aux adultes. C'est un meuble qui convient aussi bien dans une chambre d'enfant que d'adulte, que les parents peuvent réutiliser pour s'en servir d'une autre manière…
C'est aussi un meuble que le jeune adulte, après l'avoir gardé dans sa chambre, pourra emmener dans son premier appartement et le réutiliser. C'est complétement par hasard que l'appartenance de nos meubles à l'univers de l'enfant s'est développé (grâce aux courbes et aux couleurs surtout), et a attisé l'intérêt des revendeurs spécialisés dans le mobilier pour enfant. Ce n'est pas un désir, ni une volonté, cela s'est fait naturellement.

Quels sont les objets phares de votre collection ?

Toute la collection Gabin. Elle est immédiatement devenue un ensemble de pièces emblématiques qui se vendaient très bien. Cette gamme représente vraiment l'ADN de Hartô : il y a du détail, des motifs, de la couleur, on retrouve encore la générosité (mais en un peu plus design, donc plus anguleux), la matière du bois… Il y a de l'originalité dans la façon dont cette gamme représente toutes les valeurs Hartô, tout en sortant de cet univers de l'enfantin ; elle est plus mature.

A quoi ressemble votre journée type ?

Mes journées ne se ressemblent jamais vraiment dans mon métier… Parlons plutôt d'une semaine type. Celle-ci comporte un voyage sur notre site de production pour vérifier l'avancement des prototypes et confirmer la qualité de notre production.
La réponse à des projets spécifiques : nous faisons de plus en plus de sur-mesure. En effet, nous répondons à beaucoup de projets pour des hôtels.
Ensuite, il y a une partie marketing et veille design où je reçois les deux designers de Hartô, afin de voir l'avancement des projets, en discuter avec eux… Nous répondons aussi à des appels d'offres, faisons des shootings photos, de la création, des achats. Il est vraiment nécessaire d'être polyvalent !

Vos projets futurs ?

Hartô va se développer en agrandissant les collections qui marchent le mieux, comme Gabin ou Marcus. Nous allons agrandir ces dernières en ajoutant des meubles pour le salon. Nous travaillons aussi au développement d'une collection un peu plus objet, plus dans le cadeau. Nous faisons assez bien le gros meuble, nous voulons désormais nous intéresser aux plus petits objets à offrir par exemple.
Nous allons jouer sur les motifs en en mettant beaucoup, tout comme les graphiques, afin d'être plus identifiés. Nous allons aussi beaucoup travailler sur le luminaire : nous allons sûrement en sortir dans le courant de 2018 (de grandes suspensions, ainsi qu'un lampadaire assez monumental par exemple…).

Décrivez la déco dans votre maison en quelques mots.

Dans mon petit duplex, la décoration c'est… toujours en chantier ! Etant en couple avec une architecte, tout change à tout moment. De manière générale, c'est un mélange de 50% Hartô, et 50% d'autres meubles assez épurés. En effet, je n'aime pas trop les choses très chargées. Personnellement, tout ce que je fais chez Hartô n'est pas forcément à mon goût. J'ai beaucoup de choses faites à la main aussi, en bois pour la plupart.
On est restés sur des tons clairs pour les couleurs : beige, sable ; avec des pièces plus colorées. Les pièces à vivre sont plus claires, et les pièces de nuit : full colors – c'est-à-dire que mon fils a par exemple une chambre très vert de gris, avec des accents jaune. Ma chambre est plutôt bleue, avec des touches de corail et de rose. Tout comme chez Hartô, on aime le petit côté scandinave, avec très peu de bibelots…

Où trouvez-vous votre inspiration ?

En tant qu'éditeur, je reçois entre 3 et 10 projets de designers par semaine. Cela nous tient évidemment bien occupés. Chez Hartô, à part les premières trames, nous ne dessinons que très peu de choses dans le studio.
Notre inspiration peut être connotée un peu scandinave, elle est très féminine dans ses courbes. Nous essayons de détourner certains motifs ou codes que l'on voit au quotidien : par exemple, sur nos buffets Gabin, sur les portes en métal, le motif d'origine représente des grilles de radiateur.

Quel est votre passe-temps favori ?

Je fais beaucoup de sport. J'aime surtout partager des moments entre amis, et en famille. J'aime passer du temps avec eux car ils sont pour moi une véritable source d'inspiration. J'aime observer comment un groupe de gens évolue, observer le monde tout simplement. De plus, j'ai aussi la chance de faire un métier qui est aussi une passion, c'est-à-dire que c'est aussi l'une de mes activités préférées.

Un mot/une phrase pour décrire Filedanstachambre ?

Pour moi, Filedanstachambre c'est le site de mobilier qui donne aux amoureux du design l'envie de redevenir enfant, un site qui rendrait un adulte fier de sa création.