bp-etranger-reduc18-enfantbp-resp-etranger-reduc18-enfant
florence-bouvier-logo
ambiance-coussin-florence-bouvier

« Florence Bouvier, créatrice de petits mots doux pour décorer la chambre de votre bout de chou ! »

Florence Bouvier, créatrice de la marque et de chacun de ses produits, a travaillé pendant quelques années dans la communication. Avant cela, elle a fait de sérieuses études de droit !
Mais un jour, elle quitta tout pour se réorienter, pour changer de cap. C'est alors qu'elle s'est tournée vers ce qui a toujours été sa passion : la brocante.
Ainsi, en 2001, Florence décide d'ouvrir son propre stand aux Puces du Canal, à Villeurbanne (commune dans le Rhône). Elle propose à ses clients chaque semaine depuis plus de 15 ans, des objets aux ambiances rêveuses et poétiques, ainsi que de jolies mises en scène.
L'idée de créer ces superbes coussins est venue de sa passion pour les tissus anciens. Elle adore en effet leur redonner une nouvelle vie en les transformant de manière très originale. C'est de là que la marque Florence Bouvier fut créée en 2004.
Les merveilleux coussins sont réalisés à partir de lin ancien. Florence travaille ce tissu de plusieurs manières. Soit elle le laisse naturel, soit elle le teint. Elle ajoute ensuite des motifs au pochoir. C'est pourquoi chaque coussin est unique, et est réalisé avec beaucoup d'amour et de savoir-faire dans son atelier !

Les univers
  • Bébé
  • Enfant
  • Adulte
Les produits
Florence Bouvier en images
Rencontre
univers-coussins-florence-bouvier-2

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ? Quel est votre parcours ?

Je m'appelle Florence Bouvier. Je suis Lyonnaise depuis ma naissance.
Au niveau de mon parcours scolaire, j'ai fait un bac L, suivi d'un DEA (Diplôme d'Etudes Approfondies) dans le droit de l'environnement.
Après cela, j'ai décidé de me réorienter, et j'ai été embauchée à la mairie d'Oullins, en tant que chargée de communication. Cette aventure a duré six ans !
Ensuite, j'ai eu mes trois enfants. J'ai donc arrêté de travailler pendant un moment.

D'où vous est venue cette passion pour la brocante et les tissus anciens ?

C'est pendant ce temps-là, pendant que je n'avais pas d'emploi, que j'allais chiner des meubles dans plusieurs endroits. J'ai ainsi développé une réelle passion pour les brocantes, les choses anciennes.
Au moment où mes enfants ont tous été scolarisés, j'ai eu envie de ne pas reprendre dans la communication, mais de devenir brocanteuse ! C'est pourquoi en 2001, j'ai ouvert mon stand au marché, aux Puces du Canal, à Villeurbanne. Je me suis installée peu à peu là-bas, j'aimais bien mettre en scène mes produits.
Ensuite, au fur et à mesure que je chinais, je trouvais de plus en plus de tissus anciens, dont personne ne voulait. Pour moi, c'était dommage qu'ils restent ainsi. C'est de là que m'est venue l'idée de faire des coussins avec ces tissus-là. Je faisais des marquages au pochoir dessus, car j'adore tout ce qui est calligraphie. Cela fait douze ans que l'idée m'est venue, et je ne regrette pas !

Lire l'intégralité de l'interview

Est-ce que votre toute première création est le coussin ?

Oui, j'ai commencé par faire des coussins directement. Mais ceux-ci étaient très différents de ce que je fais aujourd'hui. J'accrochais des objets anciens, des médailles… mais ce n'était pas un projet abouti.
Un jour, j'ai acheté un lot de pochoirs et je me suis dit « tiens, mais ça tu pourrais t'en servir sur les coussins », et c'est parti de là ! Au début, je ne faisais des coussins que pour décorer et agrémenter mon stand aux puces… Je ne me doutais pas que cela allait prendre autant d'ampleur !
Les clients venaient exclusivement pour acheter ces coussins. Des marchands d'antiquités et de brocantes, voulaient eux aussi absolument les avoir dans leur boutique ou sur leur stand. Je n'ai ainsi jamais vraiment démarché, les clients sont venus directement à moi !
Aujourd'hui, je vends aussi beaucoup à l'étranger : États-Unis, Italie, Angleterre, Jersey, Allemagne, Japon, Australie, Dubaï…

Quels sont les objets phares de vos collections ?

Tout d'abord, j'ai deux points de vente à Lyon : aux puces, et une boutique rue Auguste Comte en ville. Concernant cette dernière, ce sont des petits objets que mes clients vont acheter : des miroirs, des coussins…
Aux puces, ce sont des gros meubles qui partent le plus vite ! A part mes coussins, tous mes produits sont chinés. L'objet phare reste le coussin, c'est celui que l'on retrouve dans toutes mes présentations !

Qu'est-ce qu'un coussin apporterait dans la chambre d'un enfant ?

D'une manière générale, les mots sont ludiques et faciles à lire. Le tissu ancien apporte beaucoup d'authenticité au produit. De plus, ce sont des petits formats. Les enfants aiment bien se les approprier.
D'anciens clients ayant apprécié mes coussins viennent souvent me revoir pour me dire « mon enfant a adoré le coussin, c'est carrément devenu son doudou ! Mais il est un peu déchiré, vous pourriez me le refaire ? »

Quels sont vos futurs projets ?

Ma boutique vient de s'ouvrir cette année (février 2018), c'était un gros projet d'essayer de la pérenniser.
Ensuite, j'ai développé une ligne de linge de lit en lin, je vais changer de partenariat donc de nouvelles couleurs vont apparaître.
Enfin, je vais essayer d'avoir d'autres partenariats avec de grands créateurs, afin de pouvoir proposer une sélection d'objets uniques.

Décrivez la décoration de votre maison en quelques mots :

J'ai un peu de mal avec la couleur : on retrouve beaucoup de noir, de blanc, du bois, de doré… Les matériaux sont naturels et chaleureux en général. Je ne mets pas trop de verre, ni de marbre ni de fer, c'est plutôt du bois, du tissu, de la laine…

Où est ce que vous trouvez de l'inspiration ?

Ce sont des mots qui me parlent, que je peux lire de partout, que je vois écrits, que je trouve jolis, que j'entends… Les couleurs correspondent plutôt à mon univers très doux, passé, fondu. Vous n'aurez jamais de coussin très vif, aux couleurs criardes par exemple.
La nature m'inspire beaucoup également : cela peut être la couleur d'une fleur, une ambiance que je peux voir sur une photo… Ce sont les choses qui m'interpellent dans la vie de tous les jours !

Que pensez-vous de file dans ta chambre ?

Le projet est intéressant dans la mesure où vous avez des objets qui sont quand même hors des circuits classiques. C'est l'idée de l'objet un peu différent, des chambres différentes de celles que l'on voit dans les grandes chaînes de distribution, qui me plaît. L'interaction est intéressante aussi puisque vous pouvez facilement communiquer avec vos clients !

Chez vous
Faites-nous découvrir
vos plus belles ambiances !
encart-chez-vous
Dans la chambre de Virginie Coussin Etoile 35x35 Florence Bouvier